Actualités crypto du 25 au 31 Juillet 2022 avec le Coin Récap n°3

Coin Récap 3 title=

Entre hack, régulation et lancement de projet étatique, l’actualité des cryptomonnaies a une fois de plus été chargée lors de cette semaine du 25 au 31 juillet. Allons faire un tour des temps forts de cette semaine dans ce Coin Récap n°3.

Coin Récap n°3 : Récapitulatif des actualités crypto du 25 au 31 Juillet 2022

Harmony (ONE) propose un plan de sauvetage de sa blockchain

Le bridge de la blockchain Harmony s’était fait hacké en juin dernier. Un vol qui à entraîné la perte de près de 100 millions de dollars en crypto-monnaies. Le même genre de phénomène qui à également eu lieu sur Solana quelques mois auparavant. Suite à cela, le token $ONE s’est effondré, dégringolant de 95% depuis son ATH. Plus de 65000 portefeuille ont été impacté, l’équipe a publié cette semaine un projet pour compenser les pertes des utilisateurs.

Aucun gros investisseur ne viendra en aide à Harmony pour renflouer les caisses, celle-ci doit donc trouver une solution seule. Une proposition pour faire survivre le projet de manière viable et sur le long terme a été émise. Il faut retenir de celle-ci que le remboursement se fera en $ONE, sur une période de 3 ans. Chaque mois, les utilisateurs éligibles devront réclamer les jetons ONE. De plus, il y aura un hard fork de la blockchain comme Terra 2.0 après l’effondrement du $LUNAC.

L’équipe à donc proposé 2 solutions de remboursement et une tokenomic différente pour chacune :

  • Remboursement d’environ à 100% avec la création de 4,97milliards de ONE
  • Remboursement estimé à 50 % avec la création de 2,48 milliards de jetons ONE

Cette proposition sera ensuite soumise à un vote de la communauté du 1er au 15 août 2022. Le calendrier de distribution des tokens a aussi été publié et devrait s’étendre jusqu’au 30 octobre 2025. Il faudra désormais attendre de voir si le projet sera capable de se relever et convaincre les utilisateurs même si son avenir semble compromis

Plus d’informations : Plan de sauvetage pour la blockchain Harmony

La République centrafricaine lance son token Sango

Connue pour être le second pays au monde à avoir accepté Bitcoin comme monnaie derrière le Salvador, la République centrafricaine ne compte pas s’arrêter là dans ses expérimentations en matière de cryptomonnaie. En effet, le 3 juillet dernier le pays à annoncer le lancement du projet Sango et la public sale a démarré lundi dernier après l’annonce sur le compte twitter officiel.

Comme détaillé sur le site du projet, les utilités de ce tokens seront multiples:

  • Pour 6000$, verrouillé pendant 3, il est possible d’obtenir une e-résidence qui permet de bénéficier de la fiscalité avantageuse du pays pour les entreprises ou particuliers du secteur.
  • Pour 10000$, verrouillé pendant 10 ans, il est possible d’obtenir une terrain de 250 m2 dans le quartier dédié aux crypto-monnaies au cœur de la capitale du pays et sera présent dans un métavers futur.
  • Pour 60000$, verrouillé pendant 5, il est possible d’obtenir un passeport centrafricain et une exonération d’impôts sur les futurs revenus en crypto-monnaies.

La République centrafricaine mène ce projet unique dans le but d’être un pays « crypto-friendly » leader. Il est forcé de reconnaître l’originalité de Sango mais les ambitions du pays sont grandes et semblent utopiques. L’évolution de celui-ci sera à surveiller de près lors des prochaines années car il pourrait devenir la première monnaie officielle basée sur la blockchain.

Plus d’informations : Les Bénéfices du projet Sango

Fuite des adresses emails des clients de Celsius

Les ennuis n’en finissent plus pour l’entreprise Celsius. En effet, comme évoqué dans le Coin Récap n°1, Celsius Network connaît de grosses difficultés financières dues à une mauvaise gestion de ses fonds. Actuellement, elle a demandé à être placée sous la protection du chapitre 11 du code des faillites. Les problèmes que subit la plateforme ne s’arrêtent pas ici : dans un communiqué envoyé par mail à ses clients, elle les a informé que leurs emails ont fuité et qu’une potentielle campagne de phishing pourrait débuter prochainement.

De la même manière que l’attaque ayant eu lieu sur Opensea quelques semaines auparavant, c’est un ingénieur de Customer.io qui est à l’origine du leak du données confidentielles. Cette fuite n’est pas à négliger car elle présente une sérieuse menace pour les utilisateurs. En effet, une campagne de phishing pourrait faire de nombreuses victimes ou même pire, des attaques par force brute ciblant des utilisateurs avec des mots de passe trop peu sécurisés.

Encore une fois, il est bon de préciser qu’il ne faut jamais cliqué sur un lien reçu par mail d’un destinataire inconnu. Vous devez également vérifier à plusieurs reprises l’origine du message et les liens qu’ils contiennent. Les attaques de type social engineering ont la cote en ce moment comme ce fût le cas sur Uniswap récemment. Les multiples affaires se succèdent, Celsius pourra-t-il se relever après ces multiples scandales ?

Le Honduras souhaite lancer sa Bitcoin Valley

Les pays d’Amérique centrale sont très friands des crypto-monnaies, en particulier Bitcoin. C’est en suivant l’exemple de son voisin, le Salvador, que le Honduras démontre son intérêt pour ces actifs numériques. En effet, déjà connu pour être une nation « Bitcoin-friendly », le Honduras a officiellement annoncé le 26 juillet le lancement de la Bitcoin Valley dans l’enclave touristique de Santa Lucia.

Grâce à la collaboration d’acteurs privés et publiques locaux, les petits et grands commerces de la zone acceptent désormais Bitcoin comme moyen de paiement. Cesar Andino, le dirigeant d’un espace commercial concerné, a expliqué que cela était une bonne mesure car « cela va ouvrir plus d’opportunités et attirer plus de personnes qui veulent utiliser cette monnaie ». La zone comprend une soixantaine de commerces qui proposent des biens et des services. 

Cette annonce est donc assumée comme étant un coup de communication de la part de la municipalité. Cependant, au vu du nombre d’acteurs impliqués, il pourrait s’agir d’un projet pilote avant de rendre Bitcoin monnaie légale dans le pays. 

L’ANJ accuse Sorare de fournir des services de paris sportifs

La licorne française Sorare valorisée à 4,3 milliards de dollars est aujourd’hui dans le viseur du régulateur français des jeux d’argent. En effet, après avoir fait du bruit récemment suite à la signature de Zinédine Zidane, évoquée dans le Coin Recap n°1, ou Kylian Mbappé en tant qu’ambassadeur, la startup est désormais accusée par l’ANJ de proposer des services de paris sportifs non enregistrés. Elle a jusqu’à l’automne pour se défendre et prouver le contraire.

C’est le fonctionnement des tournois sur la plateforme qui pose problème au régulateur. Le directeur juridique de l’ANJ, Frédéric Guerchoun, a expliqué que ce système rentrait dans la définition d’un jeu d’argent car les performances réelles des joueurs influencent le résultat de la compétition de fantasy football. De plus, il estime que l’achat de carte correspond à un sacrifice financier, condition pour qu’un jeu d’argent existe.

Le PDG de l’entreprise française s’est défendu dans un thread sur Twitter et ne compte pas se laisser faire. Cette affaire constitue une preuve supplémentaire de la réticence des institutions françaises envers le secteur des crypto-monnaies. Néanmoins, il faudra être attentif à la suite de ce dossier qui pourrait bousculer tout l’écosystème français en construction.

Plus d’informations : Sorare accusé par l’ANJ d’être une plateforme de paris sportifs

Le Coin Récap n°3 touche à sa fin, je vous remercie pour toute votre attention. J’espère vous retrouver la semaine prochaine pour un nouveau tour des actualités blockchain, cryptomonnaie, DeFi et NFT.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Jeune étudiant qui a commencé à s'impliquer dans l’écosystème crypto en février 2021, je compte me développer et survivre à ce bearmarket en vulgarisant l’actualité des cryptomonnaies permettant au plus grand nombre de s’y intéresser.

Articles similaires