Crypto.com recadré par le régulateur britannique de la publicité

Crypto.com recadré régulateur britannique

Le milieu des cryptomonnaies évolue encore aujourd’hui dans un cadre réglementaire flou. Ainsi, la promotion de certains produits comme les NFT font toujours débat dans la manière de les contrôler. De cette façon, Crypto.com s’est fait recadrer par le régulateur britannique pour une campagne de promotion de NFT sur les réseaux sociaux.

Crypto.com averti par l’ASA

L’autorité britannique de régulation de la publicité, l’Advertising Standards Authority (ASA), a interdit les promotions NFT de Crypto.com et de Turtle United. Cela est dû à un manque d’explication des risques liés à l’investissement dans ces jetons numériques uniques. Ces publicités ont été diffusées sur Facebook en juillet dernier.

Crypto.com a tenté de se défendre et a contesté cette décision concernant sa plateforme de NFT. Malgré le fait que la publicité ne soit plus en ligne, l’ASA a quand même maintenu sa plainte. Crypto.com a argumenté que les NFT disponibles sur sa plateforme ne sont pas financiers. En effet, ils incluent des œuvres d’artistes et des objets de collection sportifs. Ils devraient donc être exemptés des règles financières du code de l’ASA.

En janvier, Crypto.com avait déjà été réprimandé par l’ASA pour deux publicités qui “ne mettaient pas en lumière les risques de l’investissement, étaient irresponsables et profitaient de l’inexpérience ou de la crédulité des consommateurs”.

L’ASA cible la collection Turtle United

L’ASA a également attaqué la collection Turtle United. Cette dernière n’avait pas précisé que les performances ou l’expérience passée ne constituaient pas nécessairement un guide pour l’avenir. De plus, l’ASA a estimé que l’affirmation à propos desquelles les NFT “offraient beaucoup de valeur à leurs détenteurs” impliquait qu’ils avaient une valeur garantie.

Selon les données d’OpenSea, le prix plancher actuel de Turtle United est de 0,02 ETH, soit environ 24 $. Cependant le prix du mint était de 0,2 ETH auxquelles s’additionnent des frais de transactions

Bien que cette décision ne soit qu’une mise en garde pour Crypto.com et Turtle United, qui ont été priées de ne plus diffuser ces publicités de la même manière, l’ASA a annoncé en début d’année qu’elle allait renforcer sa réglementation vis-à-vis de la publicité des cryptomonnaies et mettre en place de nouvelles protections pour les consommateurs.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Jeune étudiant qui a commencé à s'impliquer dans l’écosystème crypto en février 2021, je compte me développer et survivre à ce bearmarket en vulgarisant l’actualité des cryptomonnaies permettant au plus grand nombre de s’y intéresser.

Articles similaires