Qu’est-ce que le Liquid staking et comment en profiter ?

Liquid Staking

Découverte du concept de Liquid Staking et comment en profiter dans la DeFi

Le Liquid staking est une nouvelle forme de staking ou jalonnement en français. Il permet d’obtenir, après avoir bloqué de la liquidité dans un protocole, une nouveau jeton qui prend la forme d’une preuve de dépôt et qui est utilisable dans la finance décentralisée. Ses avantages sont nombreux et notamment, profiter de cette liquidité pour générer des revenus passifs dans la DeFi. Découvrons dès maintenant ce que c’est exactement, à quoi ça sert, comment ça fonctionne et surtout, comment faire pour en profiter.

Sommaire :

Le staking et le manque de liquidité

Avant d’aborder directement le Liquid Staking, nous allons parler rapidement de l’utilité de faire du staking et sa signification. Quand on parle de staking, c’est généralement le fait de bloquer de la crypto-monnaie dans un contrat ou sur une plateforme.

Ce dispositif est présent sur les blockchains qui fonctionnent avec le mécanismes de consensus de la preuve d’enjeu, le fameux Proof of Stake (PoS). Son principe est de mettre une certaine quantité de cryptomonnaie en collatéral pour participer à la validation et l’inscription des blocs dans la blockchain contre une récompense.

Le but des actifs-numériques en collatéral permet de garantir les bonnes intentions du validateur envers le réseau sans quoi, il serait pénalisé sur ses gains, mais aussi sur la crypto-monnaie qu’il à Stake.

Ce mécanisme de rétention de vos crypto-actifs va ainsi permettre :

  • D’obtenir des récompenses et générer des intérêts sur sa cryptomonnaie
  • De participer à la sécurisation de la blockchain via la preuve d’enjeu (PoS)
  • D’obtenir un droit de vote en cas de système de gouvernance (DAO)
  • D’avoir des avantages (réduction des frais, airdrop, etc..) qui dépendent des projets

Mais attention, il ne faut pas confondre le staking avec :

  • Le Lending qui consiste à prêter de la liquidité à des emprunteurs ;
  • Le Liquidity Providing (LP) qui lui consiste à fournir de la liquidité à une pool de liquidité.

Le problème avec le staking, c’est qu’une fois que les jetons sont verrouillés, ils sont inutilisables. C’est une difficulté pour les blockchains avec une grande quantité de tokens stakés car cela crée un phénomène de raréfaction et un manque de liquidité sur les marchés.

Manque liquidité staking
Aperçu du phénomène de manque de liquidité créer par le staking

C’est pour pallier ces difficultés de liquidité que le Liquid Staking à été inventé et que nous allons découvrir de suite.

Liquid staking : C’est quoi exactement et comment ça fonctionne ?

Le Liquid Staking est une nouvelle évolution du processus de staking et signifie “staking liquide“. Au moment où vous allez bloquer la liquidité pour faire du staking dans un protocole ou sur une plateforme, vous allez recevoir des jetons dérivés avec un ratio de 1:1 qui représente une preuve de dépôt. Notez aussi que ces jetons synthétiques (ou wrapped) possèdent également le nom de staking derivative (un dérivé du staking).

Dépôt Liquid Staking
Aperçu d’un dépôt sur un protocole de Liquid Staking

Les jetons originaux seront alors à disposition de la plateforme ou du contrat sur lequel vous les avez déposés. Ils seront ensuite utilisés pour créer des nœuds de validation sur un réseau et obtenir des récompenses. Les récompenses obtenues seront ensuite directement injectées dans la valeur du jeton synthétique qui va perdre progressivement son ratio de 1:1. Par exemple, si les récompenses sont de 5% par an, 1 jeton original sera égal à 0.95 jeton dérivé après un an de fonctionnement.

Nœuds et récompenses staking
Représentation graphique de la création des nœuds et récupération des récompenses

C’est le cas par exemple du protocole Lido Finance qui permet de déposer des Ethers (ETH) dans un smart contract et permet d’obtenir en retour des Lido Staked Ether (stETH) à raison de 1:1 environ. Lido Finance va ensuite utiliser les ETH pour créer des nœuds de validation avec des partenaires sur Ethereum 2.0 et obtenir des récompenses. A l’issue, les ETH seront déverrouillés et il sera possible d’échanger 1 stETH contre l’équivalent en ETH avec les intérêts.

Dans la majorité des cas, les jetons dérivés possèdent un prix similaire à l’actif sous-jacent qu’il représente car il est possible de passer de l’un à l’autre facilement. On peut donc dire que ce sont des crypto-actifs totalement liquide et utilisables dans la DeFi.

A quoi ça sert ?

Nous l’avons survolé, mais l’une des utilités du Liquid Staking est justement cette création de liquidité qui fait défaut au staking. Avec la création et l’obtention de ces cryptomonnaies qui représentent une preuve de dépôt, vous allez posséder un crypto-actif qui sera transférable et utilisable dans la DeFi.

Vous pourrez donc profiter de vos jetons dérivés pour :

  • Faire des prêts et des emprunts (lending/borrowing) sur des protocoles comme Aave
  • Obtenir des intérêts supplémentaires en participant aux pools de liquidité sur des DEX comme Uniswap
  • Acheter, vendre ou échanger vos “crypto derivatives” contre d’autres cryptomonnaies sans attendre

Pour résumer, cela permet d’utiliser des dérivés tokenisés pendant que les actifs sous-jacents se trouvent sécurisés sur la blockchain principale et génèrent des récompenses.

L’utilité du côté des validateurs et l’amélioration de la sécurité des blockchains

Le fait d’obtenir des jetons utilisables en retour d’un dépôt va inciter davantage les utilisateurs à faire du staking. De cette façon, ils ne se sentiront plus prisonniers de la situation et vont permettre aux nœuds de validation d’obtenir plus de liquidité.

En détenant plus de liquidité (stake), les validateurs auront plus de chance d’être sélectionné pour valider un bloc et vont obtenir des récompenses plus conséquentes et finalement, plus les validateurs sont nombreux et possèdent un stake conséquent, plus il sera difficile de corrompre la chaîne.

On peut donc en conclure que le Liquid Staking va indirectement participer à améliorer la sécurité des blockchains.

Comment utiliser le Liquid staking dans la DeFi

Il y a des dizaines de solutions pour utiliser ces tokens dans la finance décentralisée, mais toutes possèdent le même point d’entrée qui est d’acquérir le jeton dérivé. Pour cela, vous avez généralement plusieurs possibilités :

  1. L’acheter directement sur une plateforme DeFi
  2. Le créer en utilisant un protocole de Liquid staking

Une fois ce token dérivé obtenu, il faut trouver des protocoles compatibles qui permettent de l’utiliser et obtenir des intérêts. Ca peut-être via :

  • Le processus de prêt et emprunt (Lending/Borrowing)
  • Le Liquidity Providing (LP), qui consiste à fournir de la liquidité à une pool avec différents jetons

C’est via l’utilisation de ces protocoles que vous allez obtenir des intérêts supplémentaires sur vos jetons. Pour aller plus loin, on peut même faire de véritables boucles DeFi en se servant de ces jetons comme collatéral pour emprunter d’autres crypto-monnaies et les faire fructifier.

Exemple de stratégie dans la DeFi avec le mSOL

Nous allons prendre pour exemple le mSOL du protocole Marinade.finance. Comme nous l’avons vu précédemment, il faut acquérir le jeton. Pour l’obtenir, plusieurs possibilités :

  • L’acheter sur un DEX contre une autre crypto-monnaie sur le protocole Orca
  • Le créer via le staking en échange de SOL sur Marinade qui vous enverra des mSOL
Protocole marinade msol
Aperçu de l’interface du Protocole Marinade pour faire du Liquid staking

En détenant ces mSOL, vous touchez dores et déjà des récompenses d’environ 5% par an. Pour profiter d’un rendement encore plus élevé, vous pouvez maintenant regarder du côté de la DeFi et les possibilités sont nombreuses :

  • Utiliser ses mSOL dans une pool de liquidité (mSOL/USDC) avec le Liquidity Providing (LP) pour bénéficier d’environ 15% d’intérêts sur Tulip. Néanmoins, vous êtes exposés à l’impermanent loss (pertes intermittentes).
  • Prêter vos mSOL via le Lending pour 2.5% d’intérêts supplémentaire, toujours sur Tulip

De cette façon, vous optimisez au maximum votre investissement. Quand vous ne voulez plus être exposé au jeton, il vous suffit de les vendre sur un DEX comme lors de l’achat. Mais vous pouvez aussi faire un unstake qui va reconvertir vos mSOL en SOL sous 2 conditions :

  • Retrait immédiat (0.3% de frais)
  • Retrait sous 2 jours (0% de frais)

Voilà, vous avez vu une stratégie qui permet d’utiliser les cryptomonnaies issu du Liquid staking dans la DeFi. Néanmoins, en utilisant différents protocoles, vous augmentez également les risques de pertes que nous allons découvrir.

Les risques de ce dérivé du staking

Bien évidemment, comme dans n’importe quel type d’investissement, plus les taux d’intérêts sont grands, plus les risques sont élevés. Les jetons dérivés n’échappent pas à cette règles et on peut citer les risques suivants :

Perte de l’ancrage (depeg) entre le token dérivé et son actif sous-jacent

C’est un problème récurrent et qui arrive régulièrement en cas de forte volatilité ou perte de confiance. Les traders ou investisseurs tentent de vendre en masse l’actif-numérique, ce qui cause une forte dépréciation de son cours par rapport à l’actif qu’il représente. Dans ce type de cas, la crypto-monnaie retrouve généralement son peg vu qu’il est possible de passer du jeton original au dérivé assez facilement.

Lors de périodes plus critiques, la perte de l’ancrage peut être due à un piratage, la faillite ou la fermeture de la plateforme qui gère le jeton. Généralement, il est impossible de retrouver la valeur du jeton original.

Hack du contrat qui permet de transférer/générer/détruire les derivative tokens

Bien entendu, le contrat en lui-même est une source de vulnérabilité. Si jamais un hacker arrivait à prendre le contrôle du contrat, il pourrait créer, détruire et/ou transférer des jetons. Avec ces droits, cela permet de vendre les tokens et le cours s’écroulerait instantanément avec de nombreux dégâts collatéraux.

Faillite ou fermeture de l’entité qui gère le jeton dérivé

Derrière chaque protocole se cache généralement une équipe ou une entité propre. Ce sont ces personnes qui vont gérer l’évolution technique et financière du protocole en question. Si jamais l’équipe ou l’entité est dissoute (par mésentente ou problèmes financiers), il est possible qu’il ne soit plus possible de récupérer les jetons.

Le fait de rendre les jetons irrécupérables va créer un déséquilibre et donc une perte de la corrélation (depeg) avec l’actif sous-jacent

Défaillance de l’un des validateurs

Avec le fonctionnement du mécanisme de preuve d’enjeu (PoS), chaque validateur met en gage ses tokens pour sécuriser la blockchain. Si jamais il ne remplit pas sa tâche correctement, il subit une pénalité financière et une perte de ses précieuses cryptomonnaies.

Si jamais le validateur qui dispose des jetons n’est pas fiable, il va tout simplement perdre les jetons délégués.

Quelles sont les meilleures plateformes de Liquid Staking ?

En réalité, il n’existe pas de plateforme meilleure qu’une autre car tout réside dans la confiance que l’on accorde à la plateforme. Vous pouvez également vous fier à la TVL (Total Value Locked) qui représente la valeur totale bloquée dans le protocole. En théorie, plus celle-ci est élevée, plus elle représente un gage de confiance de la part des utilisateurs.

ProtocolesBlockchains (jeton dérivé)
Benqi.fiAvalanche (sAVAX)
Lido FinanceEthereum (stETH)
Solana (stSOL)
Kusama (stKSM)
Polygon (stMATIC)
Polkadot (stDOT)
MarinadeSolana (mSOL)
StaderBNB Chain (BNBx)
Polygon (MATICx)
Hedera (HBARx)
Phantom (sFTMX)
Ethereum 2.0 (bientôt)
Solana (bientôt)
Near (bientôt)
Avalanche (bientôt)
Exemples de plateformes pour faire du Liquid Staking

Ces plateformes ne sont présentées qu’à titre indicatif et beaucoup d’autres existent. N’oubliez pas de faire vos propres recherches (DYOR).

Conclusion et Avis

On peut donc considérer que le Liquid Staking est l’art de générer du rendement grâce au staking, tout en conservant des jetons dérivés utilisables dans la DeFi. C’est une belle invention car elle permet de vraiment donner du sens au staking, voire même d’améliorer la sécurité de la blockchain, tout en permettant d’utiliser cette liquidité. C’est une opportunité supplémentaire de générer des revenus passifs en DeFi.

Néanmoins il faut garder à l’esprit qu’en multipliant les protocoles et les jetons, vous augmentez aussi votre exposition au risque ainsi que vos probabilités de pertes partielles ou totales.

Il convient donc de laisser le temps au temps et voir comment ce type de protocoles évolue dans le futur et se comportent en cas de problème. À mesure que les produits deviennent plus fiables et plus sûrs, ils pourraient bientôt devenir une option valable.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires