Bitcoin piraté en 2010 (Value Overflow Incident)

En 2010, un terrible incident a eu lieu sur la blockchain du Bitcoin ayant engendré la création de plusieurs milliards de BTC. Un piratage tellement gravissime qu'il aurait pu définitivement mettre fin à son développement et l'utilisation que l'on en fait aujourd'hui.

Bitcoin Hack 2010

Retour en 2010 quand le Bitcoin a subit un hack par un illustre inconnu. Un jour sombre qui a presque détruit le Bitcoin quelques mois après sa naissance.

Sommaire :

Le jour où Bitcoin a failli disparaître

C’était le 15 août 2010 quand soudain, un utilisateur remarque un bloc étrange et en parle sur le forum Bitcointalk. Il y indique que la “valeur de sortie” du bloc #74638 lui semble assez étrange et demande aux autres utilisateurs de jeter un œil.

En peu de temps, les développeurs se rendent compte que la somme des deux sorties déborde sur un négatif. C’est ce que l’on appelle un incident de débordement de valeur ou Value Overflow Incident en anglais.

C’est un bug qui était présent dans les contrôles de transaction et qui n’a pas rejeté la transaction compromise car les sorties étaient si importantes qu’elles débordent lorsqu’elles étaient additionnées. Cette vulnérabilité fût ensuite exploitée par un pirate et a permis de générer 184,467 milliards de bitcoins à partir de rien.

A partir de là, l’offre de Bitcoin en circulation fût multipliée par 8 784. Une quantité bien supérieure aux 21 millions d’unités comme le prévoyait le code source. En peu de temps, le célèbre et anonyme créateur de Bitcoin Satoshi Nakamoto a rapidement créer un hard fork de la blockchain pour supprimer les 184,467 BTC générés malicieusement. C’est la seule chose qui a empêché le bitcoin de mourir prématurément ce jour-là.

Création d’un correctif en quelques heures pour fermer la vulnérabilité

En trois heures, Satoshi Nakamoto va créer un code pour corriger cette vulnérabilité. Pour cela, il collabore avec Gavin Andresen, l’un des premiers développeurs de Bitcoin. Une personne avec laquelle il a travaillé pour résoudre ce problème.

Cinq heures après l’incident, Satoshi a publié la version 0.3.1 de Bitcoin. Cette nouvelle version empêchait la création de nouveaux Bitcoins et supprimait les 184,467 milliards de bitcoins préalablement créés.

Pendant plusieurs heures, deux versions différentes de Bitcoin ont existé. Satoshi a surveillé de près ces deux blockchains et à inciter les mineurs à ne pas miner la mauvaise chaîne, car cela prolongerait le temps nécessaire pour que la bonne chaîne devienne la chaîne dominante.

Cette transition à finalement mis moins d’une journée et est devenue celle que l’on connaît et que l’un utilise aujourd’hui. La blockchain corrompue qui contenait les 184,467 milliards de BTC à elle fini par disparaître.

Si ce hack n’avait pas été repéré et corrigé à temps, le bitcoin serait probablement mort à ce moment-là car une telle quantité de BTC en circulation aurait conduit inévitablement à une chute de sa valeur. Ce qui signifie que l’ensemble de l’écosystème cryptographique tel que nous le connaissons n’existerait pas. Quand on sait que les crypto-monnaies reposent sur la confiance, le bitcoin aurait perdu la sienne ainsi que sa réputation ce jour-là.

Aujourd’hui encore, personne ne sait si l’exploitation de ce bug était dans le but de nuire ou finalement, de protéger le Bitcoin via une démonstration d’une personne ne souhaitait pas révéler son identité. Malgré tout, l’histoire se termine bien et ce fût le seul hack Bitcoin de l’histoire.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires