Rug pull crypto, qu’est ce que c’est ?

Définition Rug pull crypto

Découvrons ensemble ce qu'est un rug pull dans le domaine des blockchains et de la crypto

Un “rug pull” dans le monde de la crypto est un type d’escroquerie dans lequel les fondateurs d’un projet abandonne celui-ci en emportant avec eux l’argent des investisseurs.

La définition d’un Rug Pull

Le “rug pull” est un terme anglophone qui se traduit en français par tirage de tapis. Dans le secteur des crypto-monnaies, un “rug pull” est une arnaque où les fondateurs/développeurs abandonnent leur projet et s’enfuient avec les fonds des investisseurs. La grande majorité des “rug pull” se produisent sur des plateformes de finance décentralisée (DeFi). Ils opèrent sur ces plateformes car ils sont beaucoup plus simples à mettre en œuvre.

Rug pull - KORE USD
Aperçu graphique d’un rug pull du projet KORE

La mise en œuvre de l’escroquerie du rug pull

Premièrement, les auteurs de l’escroquerie vont d’abord créer le jeton sur une blockchain comme Ethereum ou la Binance Smart Chain. La création d’un jeton ne coûte que les frais liés au contrat de la blockchain où celui-ci sera déployé. Suite à la création du jeton en question, de la liquidité pourra être déposée sur des plateformes comme Uniswap ou PancakeSwap. Le but, en apportant de la liquidité à ces plateformes, est de permettre au jeton de s’échanger à grande échelle.

Après ça, ils vont attendre que les investisseurs achètent le jeton en question pour faire monter le prix et créer une sorte de FOMO (la peur de rater quelque chose). Souvent, les rug pull sont accompagnés de grandes campagnes de marketing autour d’influenceurs afin de diffuser leur poison. De nombreux airdrops et giveaways sont également à la clé afin de créer un engouement fort autour de leur produit sur Twitter, Telegram et d’autres plateformes de médias sociaux.

Une autre spécificité d’un possible rug pull est la montée fulgurante du prix du jeton en quelques heures seulement. Il est possible que le projet en question fasse un X 50 en moins de 24 heures. Ceci aura pour but, encore une fois, de créer un sentiment de FOMO auprès des investisseurs.

Quand il y aura suffisamment de liquidité aux yeux des auteurs, ils vont vendre en masse leur jeton (non verrouillé) et s’enfuir avec la caisse. Après plusieurs échanges sur des plateformes comme Tornado.cash, ils seront pratiquement impossible à retrouver, tout comme les fonds des victimes.

Comme le rapporte un article du Journal du Coin, c’est plus de 284 millions de dollars évaporés à cause des rug pull depuis 2019. Ainsi, restez vigilant afin de ne pas tomber dans un rug pull et évitez les choses qui vous paraissent trop belles pour être vraies.

Comment éviter de tomber dans un rug pull

Premièrement, sachez qu’absolument personne n’est à l’abri d’un rug pull, pas même les plus grands. Néanmoins, il est possible de prendre des précautions afin de mettre au jour le scam. Voici donc plusieurs pistes que vous pouvez explorer afin de limiter les dégâts et ne pas être une victime.

1. Analyser la partie fondamental du projet et son whitepaper

Ce n’est pas forcément la partie la plus agréable mais c’est obligatoire si le projet se veut révolutionnaire. En effet, le whitepaper d’un projet est censé donner les détails techniques avec précision et comment il révolutionne le secteur. Si celui-ci n’est pas clair ou confus, c’est déjà un très mauvais signal pour la suite des évènements.

2. Examiner le tokenomics, l’économie complète des jetons du projet

Ici, le but va être de vérifier la fréquence de déblocage des jetons aux développeurs ainsi que ceux des ventes privées.

Un projet qui déverrouille la majorité des jetons pour la vente publique est un très mauvais. Pourquoi ? Parce que ça permet justement à l’équipe derrière le projet de vendre quand elle le souhaite, l’intégralité de ses jetons afin de faire son rug pull.

3. L’équipe de développement et sa crédibilité

Cette analyse étant l’une des plus difficiles car chaque projet n’a pas forcément une équipe clairement identifiée et identifiable. Si leur identité est connue dans le secteur de la blockchain, n’hésitez pas à faire un tour sur LinkedIn et à regarder leurs profils.

Ainsi, vous trouverez probablement divers projets sur lesquels les membres ont travaillés et regarder ce que ça donne. Vous pouvez aussi pousser les recherches sur les médias sociaux et moteurs de recherches pour voir si rien ne cloche.

Enfin, si l’équipe est anonyme, peu de possibilité donc d’en savoir un peu plus sur leurs prouesses. Rappelez vous quand même que Satoshi Nakamoto est lui aussi resté totalement anonyme lors de la création du Bitcoin.

4. Audit externe de l’application et/ou du smart contract

Une pratique de plus en plus courante quand un projet est lancé, c’est de faire auditer son code par un organisme externe. Bien entendu, ça ne veut pas dire que le code est inviolable, loin de là, mais c’est une sécurité supplémentaire au niveau du code.

De nombreux rug pull ont été décelés par des audits externes tel que Certik et ont permis d’éviter des dégâts considérables. Un cran de sécurité supplémentaire qui pourrait vous éviter de lourdes pertes.

5. Des rendements trop beaux pour être vrais

Comme le dit si bien le dicton : “Quand c’est trop beau, ça cache souvent quelque chose”. C’est le cas dans tous les types d’escroqueries où l’on vous promet la lune mais finalement, vous n’avez rien. Méfiez-vous donc des rendements énormes et des promesses impossibles à tenir si vous voulez éviter les arnaques.

6. La centralisation des jetons sur quelques wallets

Dans le cas où vous souhaitez investir dans un projet déjà démarré, n’oubliez pas de faire une vérification des jetons en circulation. En général, vous pouvez voir ça sur des explorateurs blockchains comme Etherscan pour la blockchain Ethereum.

Après avoir recherché le projet avec l’adresse de son contrat, vous aurez accès à toutes les informations sur le jeton en question. Cette vérification va vous permettre de voir comment sont répartit les jetons. Vous aurez également accès à la liste des plus gros holders (ceux qui possèdent la plus grosse quantité). Si la majorité des jetons sont détenus par quelques adresses, grosse méfiance car une vente pourrait être désastreuse.

C’est une pratique relativement courante dans le domaine des rug pull et dans laquelle vous ne devez pas tomber. Ainsi, pensez à vérifier si le jeton du projet dans lequel vous allez investir n’est pas trop centralisé.

Pour résumer, vous avez maintenant les bases pour vous prémunir contre les rug pull. Pensez à prendre votre temps pour DYOR et vérifier toutes les informations liées de près ou de loin au projet. Il est préférable de perdre du temps dans des recherches plutôt que de perdre de l’argent dans des arnaques.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires