Coin et Token : Quelle est la différence ?

Coin et Token différence

En cryptomonnaie, on entend souvent parler de tokens et de coins. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Un token est-il similaire à un coin ? Est-ce que ce sont des crypto-monnaies ? Quelle est la différence entre ces deux termes ?

Découvrons ensemble les fondamentaux de ces deux termes au travers d’exemples concrets.

Sommaire :

Définition et distinction entre coins et tokens

Dans l’écosystème crypto, les mots Coin et Token sont régulièrement utilisés et signifient en français : Pièce et Jeton. Tous deux sont considérés comme des actifs-numériques à part entière et représentent des unités de compte numériques. Par exemple, on peut alors parler de 0.1 BTC, 100 USDT ou encore 3 ETH. Ce sont des crypto-actifs tous les trois mais ils sont totalement différents de par leurs unités, leurs fonctions et là où ils évoluent.

Que ce soit les tokens ou les coins, on dit aussi généralement qu’ils sont fongibles (interchangeables) comme l’argent, le blé, l’huile ou le vin. On ne peut pas faire la différence une fois qu’ils se trouvent sur un portefeuille de cryptomonnaies, à contrario des NFTs, des jetons non-fongibles (non-interchangeables).

La nuance entre une pièce et un jeton en crypto-monnaie

En réalité, leur différence repose essentiellement en fonction de la blockchain sur lequel le jeton ou la pièce évolue. On peut dire alors que :

  • Un coin ou pièce est une cryptomonnaie qui dispose et évolue sur sa propre blockchain. On utilise aussi le terme « altcoin » qui signifie coin alternatif, pour désigner un autre coin que le Bitcoin.
  • Un token ou jeton est un crypto-actif qui évolue sur une blockchain pré-existante.

Pour que ce soit plus clair, prenons l’exemple du Bitcoin. Il dispose de sa propre blockchain et les Bitcoins qui se trouvent sur sa propre blockchain sont bel et bien des coins. De plus, les BTC vont également servir à payer les frais de transactions sur la blockchain.

En revanche, les Bitcoins qui ont été créés de manière synthétique sur le réseau Ethereum (wBTC pour wrapped Bitcoin) eux sont des jetons (de type ERC-20 pour être plus précis). En effet, malgré le fait qu’ils soient apparentés à des Bitcoins, ce sont avant tout des jetons synthétiques qui évoluent sur la blockchain Ethereum.

Token et Coin blockchain
Représentation des Coins et des Tokens en fonction de la blockchain

Selon comment le terme de pièce ou de jeton est utilisé, cela va indiquer si l’on parle de l’actif sur sa propre blockchain ou une blockchain qui n’est pas la sienne.

Quelques termes erronés dans l’écosystème

Il n’est pas rare de voir des petites erreurs quant à l’utilisation de certains termes.

Le Stablecoin

Le terme « stablecoin » quand on parle de Tether (USDT) ou l’USD Coin (USDC) par exemple est incorrect. En effet, ce sont bel et bien des tokens et non des coins.

Autre exemple avec le xDAI sur la blockchain Gnosis Chain. Celui-ci n’est pas natif sur la blockchain et est une réplique synthétique du DAI. Malgré le fait qu’il soit utilisé pour payer les frais de transaction, il est créé via l’utilisation d’un bridge avec du DAI sur la blockchain Ethereum.

Les Initial Coin Offering (ICO

Une ICO est une levée de fonds dans le but de financer un projet blockchain. Généralement, cela consiste à créer un nouvel actif-numérique avec une application ou un service. On pense alors aux grandes ICO comme :

  • Ethereum en 2014
  • Tezos en 2017
  • EOS en 2018
  • BitDAO en 2021

A l’issue de ces ICO, des pièces (coins) étaient distribuées à l’ensemble des investisseurs.

Néanmoins, de nombreux projets utilisent ce terme d’Initial Coin Offering alors qu’ils délivrent des jetons sur des écosystèmes comme Solana, Ethereum ou la BNB Smart Chain. Ce calendrier des futurs ICO sur CoinMarketCap permet d’avoir un aperçu de ce défaut de langage.

Un token (jeton) peut-il devenir un coin (pièce) ?

En fonction de l’évolution du jeton, il peut tout à fait devenir une pièce avec la création de sa propre blockchain.

Ce fût le cas en 2020 avec la Binance Smart Chain (BSC) qui possède aujourd’hui le nom de BNB Smart Chain. Avant le lancement, les jetons BNB étaient créés et évoluaient sur la blockchain Ethereum. Depuis, le BNB est créé directement sur la BNB Chain et permet de payer les frais de transaction sur la blockchain.

Vous l’aurez compris, la frontière entre un coin ou un token est parfois mince. Malgré l’évolution de l’écosystème, différentes interprétations de ces deux termes peuvent avoir lieu. Pour simplifier la chose, on notera simplement qu’un coin dispose et évolue sur sa propre blockchain alors qu’un jeton sera créé et va évoluer sur une blockchain qui n’est pas la sienne.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires