Le stablecoin, guide complet autour de ce crypto-actif

Stablecoin guide crypto

Guide complet pour découvrir ce qu'est un stablecoin, comment il fonctionne, à quoi il sert et ceux qui existent.

Un grand choix de crypto-monnaies dîtes stables nous entourent et sont présentes sur le marché. L’objectif du stablecoin est donc de pouvoir sécuriser ses positions sur des actifs moins volatiles que des crypto comme le Bitcoin.

Pour mieux comprendre ce qu’est une cryptomonnaie stable et son utilité dans le domaine, nous aborder les plus grandes questions autour de cet actif.

Sommaire :

Stablecoin, c’est quoi exactement ?

Par définition, un stablecoin est une cryptomonnaie qui est stable, c’est-à-dire, avec une très faible volatilité. Dans le secteur des crypto, la volatilité de certains actifs numérique peut atteindre plus de 100% en quelques heures. Le stablecoin est donc l’une des solutions qui permet d’être moins affectée par cette volatilité.

Pour que ce soit plus compréhensible pour tous, prenons un exemple avec le Bitcoin. Si vous échangez 1 Bitcoin ayant une valeur de 67 000$ contre un stablecoin qui est adossé au dollar, vous aurez 67 000$ de ce stable coin dans votre wallet.

Quel est le but d’une crypto-monnaie stable?

Le but d’un stablecoin qui est adossé au dollar est d’avoir un ratio de 1:1 afin de ne pas perdre d’argent, même si le cours du Bitcoin descend à 61 000$. A contrario, vous ne gagnerez pas d’argent non plus si le cours du Bitcoin augmente.

Stablecoin cours USDT
Volatilité du cours du stablecoin USDT

Ensuite, il faut s’avoir qu’un stablecoin n’est pas forcément corrélé à une monnaie fiat (euros, dollars…). Il peut être corrélé à d’autres actifs comme de l’or avec le Tether Gold par exemple en conservant toujours un ratio de 1:1.

On peut donc dire que son but est de rester au maximum corrélé à l’actif sous-jacent qu’il représente.

Quels sont les différents types de stablecoins ?

A ce jour, il existe principalement 3 grande catégories de stablecoins qui sont :

Fiat collatéralisé (fiat-collateralized) : C’est-à-dire garanti par de la monnaie fiat comme l’euro ou le dollars. Pour que ce stablecoin fonctionne et soit légal, il faut que l’entreprise ai la même quantité de jeton émis sur son compte bancaire. Par exemple, si l’entreprise souhaite émettre 10 millions d’euros, il faut qu’elle ai 10 millions d’euros sur son compte afin de toujours garder un ratio de 1:1. Les entreprises qui utilisent ce type de stablecoin sont régulièrement soumises à des audits pour prouver qu’elles détiennent bien la valeur de l’actif.

Crypto collatéralisé (crypto-collateralized) : Ce stablecoin lui n’est donc pas collatéralisé par de la monnaie fiduciaire (fiat) mais par de la crypto monnaie. Le principe est légèrement différent car il demande une surcollatéralisation (150%/200%). Par exemple, pour émettre 10 000$ en stablecoin, il faudrait l’équivalent de 15 000$/20 000$ en Bitcoin pour “couvrir” la position. Cette mise en séquestre permet de collatéraliser l’actif qui, s’il devient insuffisant, sera liquidé par le smart-contract pour garder l’équilibre.

Non collatéralisé (non-collateralized) : Possédant également le nom de stablecoin algorithmique, c’est un actif qui utilise des algorithmes complexes avec un smart contract. Ce smart contract va adapter la quantité de jetons en circulation en fonction de l’offre et la demande pour maintenir le prix stable. 

En plus de ces trois différents types, nous pouvons citer un nouveau qui peut faire son apparition dans les années qui viennent. Il s’agit du stablecoin fractionnaire : Moins courant, c’est un modèle hybride entre les stablecoins algorithmique et les stablecoins collatéralisés dont le but serait de réduire la quantité de dollars nécessaires tout en gardant un ancrage sur l’actif en question. Il aurait donc une partie collatéralisé par de la monnaie fiat et une autre par de la crypto.

Comment fonctionnent les différents types de coins stables ?

Après avoir vu rapidement les différents types de stablecoins, nous allons nous intéresser à leur méthode de fonctionnement.

Le stablecoin garanti fiat

Pour fonctionner, il faut que l’entreprise qui l’émet possède la même quantité d’actifs en coffre. C’est le cas notamment des crypto stables USDT, USDC et le BUSD.

Par exemple, si 1$ de ces jetons circulent sur la blockchain, il faut 1$ en banque. Ces coins stables sont censés être les plus sûr en terme de sécurité car des audits ont lieux régulièrement pour vérifier si la quantité détenu par l’entreprise est la même que celle en circulation.

C’est un avantage pour les whales (gros portefeuilles) car elles vont pouvoir acheter de grosse quantité de stablecoins directement auprès de l’entreprise sans faire fluctuer le cours et avec des frais réduits.

Enfin, les jetons sont vendus auprès de l’entreprise qui les à émis, elle doit “normalement” les retirer de la blockchain.

Le stablecoin garanti crypto

Similaire au stablecoin garanti fiat, lui va fonctionner avec une garanti crypto qui sera surcollatéralisé. Le cas le plus courant est le DAI (MakerDAO) qui permet de mettre en séquestre de la cryptomonnaie comme de l’Ether contre du DAI.

Quand on dit qu’il est sur-collatéralisé, cela signifie qu’il faut une valeur de cryptomonnaie plus importante que la valeur en fiat. Par exemple, il vous faudrait 2000$ d’Ether pour emprunter 1000$ de DAI. Cela permet de garder une exposition à la cryptomonnaie tout en possédant des stablecoins.

Néanmoins attention car en cas de forte variation des cours, des positions peuvent être liquidé (vendus). C’est une opération automatique faite par le contrat ayant pour but de garder l’équilibre.

Généralement, ce type de jeton est totalement décentralisé, ce qui peut être une force pour certains utilisateurs du réseau.

Le stablecoin algorithmique

Ce dernier actif fonctionne de façon différente des deux autres car le cours va être stabilisé par un contrat intelligent (smart-contract) en adaptant la quantité de jetons en circulation. L’exemple actuel le plus parlant est celui du coin USDD de la blockchain Tron qui utilise le jeton TRX pour stabiliser le cours.

Dans les faits, quand un utilisateur va avoir besoin d’USDD, cela va entraîner la destruction d’une valeur de 1$ de LUNA et vice versa.

Dans les faits, si l’USDD descend à 0.90$, un mécanisme va brûler du TRX dans le but d’acheter de l’USDD et de rehausser sa valeur. Si en revanche la valeur de l’USDD est trop élevée, le jeton va créer de nouveau jetons TRX et brûler des USDD.

Le risque de ce genre de coin algorithmique est la perte du peg, c’est-à-dire l’ancrage de la valeur de 1 pour 1.

Stablecoin BDO
Perte de l’ancrage du stablecoin bDollar (BDO)

C’est le genre de crypto-stable dont il faut se méfier car nombreux sont les protocoles ayant échoués dans ce domaine dont l’UST du protocole Terra qui disposait pourtant d’une très grosse capitalisation.

Quels stablecoins existent et peuvent être utilisés ?

Avec les nombreux stablecoins existants et ceux qui se développent chaque jour, il est difficile de tous les citer. Voici une liste de 14 stable coins avec des types de collatéral différents afin d’avoir une idée globale.

StablecoinType d’actifType de collatéralCapitalisationEntreprise
Tether (USDT)DollarFiat74 MilliardsTether Limited (Hong-Kong)
Binance USD (BUSD)DollarFiat12.5 MilliardsBinance (Malte)
USDC (USDC)DollarFiat34.5 MilliardsCircle et Coinbase (Etats-Unis)
True USD (TUSD)Dollar Fiat1.2 MilliardsTrueCoin (Etats-Unis)
USDD (USDD)DollarAlgorithmique745 MillionsThe TRON DAO
Pax Dollar (USDP)DollarFiat945 MillionsPaxos Trust Limited (Etats-Unis)
Gemini (GUSD)DollarFiat165 MillionsGemini Trust Company (Etats-Unis)
Stasis Euro (EURS)EuroFiat102 MillionsSTSS Limited (Ile de Man)
Tether Euro (EURT)EuroFiat57 MillionsTether Limited (Hong-Kong)
Lugh (EURL)EuroFiatInconnuGroupe Casino et Société Générale (France)
Celo Dollars (cUSD)DollarAlgorithmique123 MillionscLabs (Etats-Unis)
Jarvis Synthetic Euro (jEUR)EuroCrypto/StablecoinInconnuJarvis LTD (Iles Caïmans)
DAI (DAI)DollarCrypto6.5 MilliardsMakerDAO (Etats-Unis)
PAX Gold (PAXG)OrOr335 MillionsPaxos Trust Limited (Etats-Unis)
Tether Gold (XAUT)OrOr90 MillionsBitfinex (Hong-Kong)
Liste de différents stablecoin par type d’actif et type de collatéral

Tous ces stablescoins sont utilisables sur différentes plateformes centralisées (CEX) et décentralisées (DEX) pour faire de la DeFi ou juste du trading.

Quel est le meilleur stablecoin ?

Le meilleur stablecoin va dépendre essentiellement de ce que vous voulez faire ainsi que la plateforme que vous allez utiliser. Par exemple, si vous êtes sur la Binance Smart Chain (la blockchain de Binance), privilégiez le stablecoin BUSD sur lequel les frais de retrait sont gratuits depuis Binance.

Autre exemple, si vous voulez faire de la DeFi et du Yield Farming, utilisez des stablecoins ayant un rendement intéressant sur des plateformes sécurisées.

Enfin, le meilleur stablecoin est aussi potentiellement le plus sûr, c’est à dire avec une grosse capitalisation et garanti par de la monnaie fiat. Le but principal reste d’avoir un actif stable et donc qui reste parfaitement corrélé à l’actif qu’il réplique.

Les avantages et inconvénients des stablecoins

L’utilisation des stablecoins dans le trading ou la DeFi comporte des avantages et des inconvénients/risques dont voici un récapitulatif.

Avantages

  • Crypto actif stable avec une volatilité faible
  • Possibilité de trader contre de la crypto 24h/24
  • Permet de se protéger de la volatilité de la cryptomonnaie lors de fortes baisses
  • Les stable coins étant considérés comme actif cryptographique, ils ne sont pas imposables
  • Actif corrélé à de la monnaie fiduciaire (fiat) ou d’autres classes d’actifs (métaux, actions…)
  • Profiter de la Finance Décentralisé (DeFi) sans les inconvénients de la volatilité

Inconvénients/Risques

  • Faillite de l’entreprise émettrice
  • Perte de corrélation avec l’actif sous-jacent
  • Effondrement de la crypto utilisée pour la collatéralisation
  • Faille de sécurité ou bug dans le protocole algorithmique
  • Centralisation de certains actifs qui permet aux entreprises de geler certains comptes

Questions fréquentes sur les stablecoins

Qu’est ce qu’un stablecoin ?

Un stablecoin est une crypto monnaie qui est stable, c’est-à-dire, avec une très faible volatilité et corrélé à un actif.

Combien de stablecoins différents existent ?

Il existe des dizaines de stablecoins différents avec des types et des spécificités différentes. Néanmoins, les 3 grandes familles sont : Fiat collatéralisé, Crypto collatéralisé et Non collatéralisé.

Où acheter des stablecoins ?

Vous pouvez acheter des stablecoins sur toutes les plateformes d’échanges centralisée comme Binance ou Mt Pelerin et de façon décentralisée sur PancakeSwap, Uniswap ou ParaSwap.

Existe-il des stablecoin euro ?

Oui, il existe plusieurs stablecoins euro tel que : Stasis Euro (EURS), Tether Euro (EURT) et Jarvis Synthetic Euro (jEUR).

Quelle est la différence entre USDC et USDT ?

Les stable coins USDT et USDC sont différents car ils ne sont pas émis par la même entreprise. L’USDT est émis par Tether Limited alors que l’USDC est émis par Circle et Coinbase. Néanmoins, leur valeur reste sensiblement la même.

Pourquoi utiliser USDC ?

Bien que l’USDT soit beaucoup plus utilisé en termes de capitalisation, l’USDC reste une valeur sûre et les audits auprès des entreprises Circle et Coinbase sont nombreux. De plus, les deux entreprises essayent de travailler en collaboration avec les états pour être en conformité.

C’est quoi les CBDC (central bank digital currency) ?

L’acronyme CBDC signifie central bank digital currency. En français, cela se traduit par l’acronyme MDBC qui lui signifie “monnaie digitale de banque centrale”. C’est une monnaie stable qui est émise, contrôlée et réglementée par la banque centrale d’un pays ou d’une union.

Des crypto stables devenus indispensables

Les stablecoins sont des outils indispensables dans l’écosystème crypto qui permettent de se mettre à l’abri avant de gros mouvements. Une multitude d’actif stables existent comme de l’euro, du dollar ou de l’or sur lesquels vous pouvez obtenir des intérêts avec la DeFi par exemple.

Malgré tout, vous devez toujours rester prudent et DYOR avant d’acheter ou de placer des stablecoins, surtout s’ils sont nouveaux. Régulièrement, des stablecoins comme l’UST ou le Safedollar s’écroulent à cause de piratage ou de problème dans le smart-contract.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires