Flux, décentralisation et web 3.0 de l’univers crypto

Flux Crypto

Découverte du projet Flux, un écosystème qui œuvre au développement du Web3, l'internet de demain

Le Web décentralisé 3.0 est en marche et l’écosystème FLUX œuvre chaque jour pour un Web meilleur. Réseau informatique de nouvelle génération, Flux est également un véritable couteau suisse qui promet de révolutionner le système web actuel.

Entre un wallet multi-chain (ZELCore), le développement d’un nouveau consensus (PoUW), les parallèles assets ainsi que beaucoup d’autres innovations, découvrons ensemble tous les engagements du projet FLUX, un univers novateur dans le domaine de la décentralisation et des blockchains.

FLUX, son histoire et ses origines

Avant de se faire connaître sous le nom de FLUX, cette crypto-monnaie se nommait ZELCash (ZEL). Créée le 31 janvier 2018 par Miles Manley, le but était de créer une plateforme décentralisée, sécurisée et évolutive.

Né du « fork » de la célèbre cryptomonnaie anonyme ZCash, ce n’est que 3 ans plus tard, le 27 Mars 2021, que le projet ZELCash (ZEL) fût rebaptisé FLUX et donna le même nom à son jeton.

Le changement de nom de l’entité vers FLUX permet au projet d’obtenir une véritable identité qui lui est propre. Cela permet également d‘éviter les confusions avec le projet d’origine et les amalgames.

Néanmoins, le nom de certains éléments comme le système d’identification ZelID ou le nom du wallet multi-chain ZELCore restent inchangés.

FLUX et ses multiples consensus blockchain

La blockchain FLUX utilise actuellement plusieurs consensus ayant pour but de sécuriser le réseau. En termes de chiffres, il faut savoir que : 

  • 50% du réseau est protégé par les mineurs via le Proof of Work (PoW)
  • 50% fonctionne grâce aux MasterNodes utilisant le principe de stacking
Flux distribution récompenses répartition
Aperçu de la distribution de récompense par bloc sur FLUX

Cela permet de répartir équitablement le nombre de blocs miné entre les mineurs et les détenteurs de MasterNodes. Pour la partie MasterNode, la récompense est ensuite divisée de façon juste entre les différents tiers (Cumulus, Nimbus et Stratus).

De cette façon, n’importe qui peut participer à la sécurisation du réseau car FLUX est une blockchain dite « ASIC résistante ». En d’autres termes, cela signifie que l’algorithme de minage fait en sorte qu’il n’y ai pas d’avantage à utiliser un ASIC pour le minage. Si un jour l’algorithme arrivait à être exploité sur un ASIC, celui-ci serait remis à jour de façon à le rendre inopérant. 

Vous pourrez donc utiliser votre carte graphique (GPU) pour miner du FLUX sur votre ordinateur. C’est donc tout naturellement le terrain de jeu de notre mineur de cryptomonnaie Belge, Monsieur TK. D’ailleurs, voici une vidéo complète qui vous explique toutes les procédures pour savoir comment miner de la cryptomonnaie FLUX par vous même :

Enfin, un dernier point important, les équipes de FLUX prévoient une transition du Proof of Work (PoW) vers un consensus totalement nouveau, le Proof of Useful Work (PoUW). Toujours rentable pour les mineurs avec un concept totalement nouveau que nous allons aborder de suite.

Le Proof of Useful Work (PoUW) proposé par FLUX

Après une annonce officielle ayant eu lieu le 28 Août 2021, le consensus Proof of Work de FLUX va évoluer vers un concept totalement novateur. Celui-ci a été nommé par l’équipe « Proof of Useful Work » dont son abréviation est PoUW. Les équipes de FLUX travaillent dessus en collaboration avec des chercheurs d’université en se basant sur des études très poussées.

Alors que le Proof of Work nécessite des calculs aléatoires complexes pour sécuriser une blockchain et est relativement gourmand en énergie, le Proof of Useful Work (PoUW) lui va résoudre des problèmes du monde réel plutôt que des problèmes aléatoires.

Par exemple, le travail nécessaire pourrait être : 

  • l’entraînement d’un algorithme d’apprentissage automatique ou d’IA
  • l’animation ou le rendu d’effets visuels
  • la réalisation de calcul intensif dans la lutte contre des pandémies via [email protected]

C’est donc une facette totalement nouvelle et révolutionnaire que vont exploiter les équipes de FLUX dont le but premier est : éviter le gaspillage de l’énergie.Une véritable révolution dans le monde de la crypto avec une réelle utilité pour l’humanité.

Les Masternodes (Flux Nodes) pour l’hébergement décentralisé

Sur l’écosystème FLUX, vous avez également la possibilité de créer des Masternodes pour obtenir des rendements en crypto-monnaie FLUX. Ces MasterNodes, dont 2300 actuellement, permettent de mettre à disposition le matériel nécessaire pour l’hébergement web décentralisé performant et opérationnel 24/7.

Pour cela, vous aurez besoin d’avoir une certaine quantité de FLUX (10,000, 25,000 ou 100,000) qui va servir de collatéral. Ces FLUX mis sous séquestre sont en quelque sorte une assurance permettant de garantir votre bonne foi vis à vis du réseau.

L’avantage de ce système est que vous pourrez récupérer vos FLUX à tout moment si vous souhaitez stopper votre activité. Ce qui n’est pas forcément le cas d’autres technologies de MasterNodes.

Ces Masternodes sont gérés de manière décentralisée avec un prérequis matériel afin de conserver de hautes performances dont voici les spécificités actuelles : 

Flux MasterNodes
Aperçu des MasterNodes sur FLUX : Cumulus, Nimbus et Stratus avec leurs spécificités

Néanmoins, ces spécificités sont temporaires, un halving est prévu pour l’année 2022. Le but de celui-ci est de réduire la quantité de collatéral nécessaire pour déployer son MasterNode par deux et qui aura pour conséquence : 

  • d’augmenter la capacité du réseau FLUX (plus de noeuds et donc, plus de ressource disponible)
  • de rendre plus accessible le coût d’entrée des masternodes afin d’accentuer le phénomène de décentralisation
  • de revoir les spécificités des machines à la hausse

Les FluxNodes, une technologie qui fonctionne déjà

En effet, c’est dores et déjà une technologie déjà pleinement fonctionnelle avec l’hébergement décentralisé de : 

  • sites web
  • serveurs de jeux (Minecraft, Terraria, Valheim et bientôt Counterstrike)
  • diverses applications comme PrivateBIn (un clone de Pastebin mais chiffré)
  • serveurs TeamSpeak pour les gamers
  • d’autres noeuds dans le domaine de la crypto dont FIRO, PRESEARCH, KADENA, Polkadot, Kusama

Ce ne sont donc pas des promesses mais bel et bien la réalité d’un Web décentralisé 3.0 à portée de clic. Une réalité en pleine extension et effervescence grâce au défi #30in30 dont nous allons parler un peu plus bas.

Faire du staking du FLUX

Avant de commencer, il faut savoir que FLUX ne supporte pas de manière native le staking. Le staking de FLUX est rendu possible grâce à un partenariat exclusif avec CoinMetro, une plateforme d’échange de crypto-monnaies.

En effet, c’est la plateforme CoinMetro qui va se charger de récupérer vos FLUX afin de les faire travailler. Du côté backend, ils vont récupérer votre cryptomonnaie afin de monter les différents MasterNodes et maximiser le rendement.

Chaque MasterNode va générer des intérêts en FLUX et ce sont ces intérêts qui seront reversés aux utilisateurs. Bien sûr, l’équipe ponctionne une certaine quantité de frais pour maintenir le réseau et être rentable.

Tout ce dont vous avez besoin est un minimum de 500 FLUX sur votre compte CoinMetro. Si n’avez pas une quantité suffisante pour faire du staking, vous avez la possibilité d’en acheter directement sur la plateforme.

Enfin, vous pouvez même personnaliser votre plan de staking en fonction de vos propres objectifs d’investissement. Il vous suffit de déterminer du montant de FLUX que vous souhaitez stacker et de choisir une durée. Néanmoins attention, si vous procédez à un arrêt anticipé d’un plan, celui-ci entraîne une pénalité. 50% du total des récompenses payées.

Une opportunité supplémentaire d’obtenir des intérêts en FLUX.

Les Parallel Assets (Actifs Parallèles) pour exploiter le secteur de la DeFi

Flux donne accès à plusieurs blockchains par le biais d’actifs parallèles (Parallel Assets). Ces actifs parallèles sont en réalité des jetons dit “wrapped“, une réplique du jeton original sur une blockchain différente.

Avec l’utilisation des bridges et notamment de la DApp Fusion intégrée dans le wallet Zelcore, vous pourrez faire transiter vos précieux FLUX à travers différentes blockchains.

Flux Parallel Assets
Aperçu des actifs parallèles (Parallel Assets) permettant d’exploiter la Finance Décentralisée

À ce jour, trois actifs parallèles ont déjà été créés et distribués sous forme d’airdrop aux détenteurs de FLUX :

Mais l’écosystème ne s’arrête pas là et a dores et déjà annoncé poursuivre ses opérations sur la blockchains Tron (FLUX-TRX) à partir du 15 Décembre 2021 et peut-être la fin du mois pour Solana (FLUX-SOL).

Comme les déploiements précédents, un airdrop de FLUX aura lieu après une période de snapshot. La chose importante à retenir, c’est que vos FLUX doivent être sur votre wallet Zelcore pour être éligible à cet airdrop.

Grâce aux Parallel Assets et à l’extension du protocole sur de nouvelles blockchains, FLUX permet de se développer au sein de la Finance Décentralisée.

Zelcore, le wallet condensé et sécurisée qui simplifie la vie

Zelcore a été créé à l’origine pour fournir aux utilisateurs la protection et le contrôle de ses crypto-actifs à mesure que le système financier évolue vers un mode plus décentralisé grâce à la blockchain.

FLUX Zelcore
Aperçu du wallet Zelcore

C’est un wallet surpuissant et non custodial, qui permet de posséder ses propres clés privées/publiques et tout ça englobé d’un environnement sécurisé par le système de sécurité 2dFA.

Disponible sur le site web officiel pour l’ensemble des supports existants tels que Windows, Mac, Linux il est aussi téléchargeable par le biais de Google Play et l’App Store.

Avec plus de 1000 tokens disponibles sur différentes blockchains, Zelcore vous permet aussi d’y déposer vos Parallel Assets, tout ça avec une interface graphique harmonieuse et intuitive. L’application intègre aussi nativement des plateformes d’échanges dont Binance ou Coinbase Pro, ceci dans le but d’échanger vos crypto-monnaies (swapper) contre d’autres tokens en quelques clics.

Mais ça ne s’arrête pas là, Zelcore permet aussi l’achat de crypto-actifs avec une carte de crédit parmi un large choix de 30 devises fiat.

Un wallet sécurisé tout en un et accessible qui vous fera gagner un temps précieux grâce à son assistant personnel EVE.

EVE, l’assistant intelligent du Zelcore

À l’instar d’Alexa ou de Siri, EVE est une sorte d’intelligence artificielle (IA) dont le but est de vous faire gagner du temps en vous évitant des recherches fastidieuses.

Pour cela, il vous suffit de donner une commande à EVE pour qu’il fasse tout le travail à votre place. L’algorithme va alors analyser votre demande et faire les recherches nécessaires afin de vous donner entière satisfaction.

EVE est un outil puissant inclus dans Zelcore que vous pouvez considérer comme votre assistant personnel pour tout ce qui concerne les crypto-monnaies. Il va rassembler et afficher toutes les informations dont vous avez besoin sans révéler aucune de vos données personnelles privées.

En phase de développement, EVE évolue constamment et sera bientôt apte à libérer tout son potentiel pour votre plus grand plaisir.

FluxOS, le système d’exploitation/application décentralisée

FluxOS est un système d’exploitation/application de seconde couche, open source et révolutionnaire. Il permet aux applications de fonctionner sur le réseau entièrement décentralisé de Flux.

FluxOS
Aperçu du système d’exploitation/application FluxOS

Ici, nul besoin d’avoir un langage de programmation spécifique pour déployer son application sur FluxOS. Même les entreprises peuvent déployer leurs propres systèmes dessus. Les applications les plus complexes et gourmandes en termes de ressources peuvent être déployées (en 3 tiers ou plus).

Au niveau des cas d’utilisation sur le réseau Flux, ils sont très nombreux :

  • Blockchain as a Service (BaaS) – Hébergement de nœuds et d’applications de blockchain.
  • DApps – Exécution d’applications décentralisées.
  • Oracles – Exécution d’applications pour fournir des ensembles de données décentralisées
  • Serveurs de prix – Le portefeuille ZelCore tire toutes les données de prix des serveurs de prix fonctionnant sur FluxOS.
  • Serveurs de jeux et serveurs web – Hébergement de serveurs de jeux et de serveurs web pour fournir du contenu aux utilisateurs finaux.

Une fois déployé, FluxOS s’assure que tous les nœuds fonctionnent correctement, qu’ils communiquent à travers le réseau et que le nombre d’instances est correct. Tout ça encore une fois dans une interface web graphique fluide, intuitive et épurée.

Un tableau de bord indispensable si vous voulez être en lien permanent avec ce qui se passe sur le réseau FLUX.

Le Flux Domain Manager (FDM), invisible mais indispensable

Flux Domain Manager (FDM) gère les domaines, les certificats SSL (https) et l’équilibrage de la charge (Load Balancing) pour l’ensemble du réseau Flux ainsi que pour les applications fonctionnant sur le réseau Flux. Par exemple, si une DApp est fortement sollicitée, une instance de celle-ci sera créée afin de rediriger les nouveaux utilisateurs.

FDM scanne le réseau Flux, chaque nœud sain du réseau est placé dans FDM pour fournir l’interface utilisateur et les points d’accès API à l’ensemble de Flux. Une sorte de pieuvre tentaculaire qui fait le lien entre le client et le fournisseur.

Une gestion communautaire via la XDAO sur FLUX

Comme dans tout projet qui se respecte et décentralisé, FLUX n’échappe pas à la règle et possède lui aussi sa propre DAO qui répond au doux nom XDAO. Cette organisation décentralisée est gérée par la communauté qui soumet et vote des propositions pour l’avenir de Flux et son écosystème.

FLUXOS XDAO
Aperçu du tableau de bord de la XDAO via l’interface de FluxOS

Ce sont les détenteurs des MasterNodes de FLUX qui sont en mesure de voter pour l’acceptation ou le rejet des propositions. Il s’agit d’un point important pour Flux car la gouvernance communautaire est une pièce maîtresse de la décentralisation et l’internet du futur.

Le défi #30in30 de FLUX pour changer l’avenir du Web 3.0

Démarré le 1er décembre 2021, ce défi original fait suite au défi #20in20 et dont le but est la présentation et le lancement de 30 DApp durant le mois de décembre. L’objectif vise à construire et à faire découvrir au grand public des applications décentralisées innovantes sur l’écosystème FLUX.

C’est donc avec une grande simplicité que de nouvelles applications décentralisées sont déployées sur le réseau FLUX. Des DApps plus prestigieuses les unes que les autres naissent sur cet écosystème du Web3.

Dans le cas ou voudriez suivre ce challenge, cela se passe sur Twitter avec le #30in30.

Entre serveur de jeux Minecraft, application utilitaire type Pastebin et plateforme de lecture/partage de vidéo, c’est floppé de DApp avec un but commun : un effort collectif autour de l’innovation Web 3.0 sur FLUX.

FLUX et ses équipes œuvrent toujours plus chaque jour pour rendre possible la décentralisation de l’internet du futur. Bien plus qu’un simple concurrent à AWS, il permet également de déployer les plateformes les plus en vogue du moment comme des NFT ou bien des univers décentralisés comme les Métavers.

Avec une quantité d’outils impressionnante, c’est une véritable pépite de l’écosystème crypto qui se développe un peu plus chaque jour. Le Web 3.0 sera bientôt un standard et une réalité et FLUX aura contribué à sa réalisation.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires