Les premières crypto-monnaies avant le Bitcoin

Premières crypto-monnaies Bitcoin

On pense souvent que le Bitcoin est la première crypto-monnaie ayant existée et pourtant, c’est un concept qui remonte à l’année 1982. Ensemble, remontons le temps et découvrons ces tentatives de décentraliser la monnaie telle qu’on la connaît aujourd’hui. Pour cela, nous allons parcourir les anciennes crypto-monnaies, bien avant la naissance du Bitcoin.

Sommaire :

1982 — eCash, la première cryptomonnaie

C’est en 1982 que le cryptographe américain, David Chaum, a proposé la première forme de crypto-monnaie. Il a conceptualisé une monnaie électronique anonyme qui pourrait être transférée entre les individus de manière sûre et privée. Une période lointaine et qui présente pourtant des similitudes avec les crypto-monnaies modernes.

A travers son concept, il décrit une formule de “signature aveugle” (blind signature) qui sera utilisée pour chiffrer les informations transmises entre individus. Un procédé qui est d’ailleurs utilisé aujourd’hui par le protocole ZeroLink et qui consiste à mélanger les Bitcoins (Coinjoin) pour augmenter la confidentialité des transactions grâce aux transactions jointes.

En 1989, David Chaum fonde DigiCash à Amsterdam, aux Pays-Bas. Cela va lui permettre de mettre son concept en pratique et créer la première monnaie électronique cryptographique appelée eCash. Malheureusement, l’entreprise fera finalement faillite durant l’année 1998. Malgré cela, les idées, les formules et les outils joueront un rôle important dans le développement des futures monnaies numériques.

1996 — E-Gold

L’e-gold est une crypto-monnaie privée fondée en Novembre 1996 par le Dr Douglas Jackson et Barry K. Downey. Son objectif était de faciliter le transfert de l’or entre les utilisateurs, de manière instantanée, grâce à la technologie moderne. Il se démarque rapidement des propositions offertes par la monnaie étatique avec sa nature purement numérique et par le fait que les transactions étaient totalement irréversibles.

logo e-gold

Ce fût d’ailleurs une monnaie virtuelle très utilisée dans les HYIP (High-Yield Investment Program). Des systèmes d’investissements frauduleux prétendant offrir des retours sur investissement extraordinairement élevés à ses utilisateurs. On peut d’ailleurs les considérer comme les ancêtres de certains protocoles de la finance décentralisée.

Finalement, Douglas Jackson sera condamné pour de multiples chefs d’accusation comme blanchiment d’argent et le fait d’opérer une activité illégale de transfert d’argent. Des évènements qui vont amener progressivement à la fin de l’utilisation et l’intérêt de l’e-gold.

1998 — Bit Gold

Bit gold fait partie de ces premières tentatives de création d’une monnaie virtuelle décentralisée en 1998. Derrière cette création se trouve l’un des génies incontournable de nos jours et pionnier de la blockchain : Nick Szabo.

Le concept du bit gold utilisait pratiquement les mêmes techniques de la blockchain telle qu’on la connaît aujourd’hui comme :

  • un réseau pair-à-pair ;
  • un système de registre avec des blocs horodatés ;
  • le minage ;
  • la cryptographie.

D’ailleurs, beaucoup disent que le bit gold à permis la création des concepts qui ont permis la création du Bitcoin. Satoshi Nakamoto lui même a indiqué que Bitcoin était une implémentation du bit gold proposé par Nick Szabo.

L’aspect le plus révolutionnaire du concept bit gold est peut-être lié à sa proposition de décentralisation de sa valeur. C’est une tentative qui avait déjà la volonté d’éviter tous les organes centralisés aussi bien au niveau de l’émission de valeur que les autorités monétaires centralisées.

Finalement, le projet n’aboutira pas mais les travaux présentent des similitudes si étroites avec le Bitcoin que certains ont émis l’hypothèse que Szabo serait le créateur anonyme du Bitcoin, Satoshi Nakamoto.

1998 — B-money

En 1998, le développeur Wei Dai transmet subtilement un courriel sur la liste de diffusion cypherpunk dans lequel se trouve le whitepaper de b-money. Dans celui-ci, il propose un “système de monnaie électronique anonyme et distribué et présente deux protocoles différents.

La similarité de ces deux protocoles reposent sur un réseau intraçable. Sur celui-ci, les expéditeurs et les destinataires ne sont identifiés que par des pseudonymes numériques (des clés publiques) et où chaque message est signé par son expéditeur et crypté pour son destinataire.

Encore une fois, on retrouve un bon nombre de ressemblances avec Bitcoin. Certaines similarités qui seront d’ailleurs soulignées comme références par Satoshi Nakamoto dans le livre blanc du Bitcoin environ dix ans plus tard ainsi que sur le forum Bitcoin Talk.

Mention B-money Satoshi Nakamoto

Malheureusement, b-money n’aboutira pas car Wei Dai ne réussira pas à attirer suffisamment l’attention pour réussir son lancement.

2008 — Bitcoin

Le Bitcoin a été présenté pour la première fois en 2008 comme une monnaie décentralisée ne nécessitant aucun intermédiaire centralisé. Dans le whitepaper intitulé “A Peer-to-Peer Electronic Cash System“, son créateur indique que le fonctionnement repose sur un réseau peer-to-peer dans lequel les transactions sont authentifiées par les nœuds et enregistrées sur une blockchain.

Son inventeur, Satoshi Nakamoto, reste particulièrement mystérieux et n’a jamais révélé d’informations personnelles sur lui-même. Cela a conduit de nombreuses personnes à penser que ce nom est un pseudonyme pour un ou plusieurs créateurs. Aujourd’hui encore, son identité n’a jamais pu être confirmée.

En 2009, le bitcoin sera lancé officiellement et Nakamoto va créer le premier bloc de transaction de la blockchain à 19h15. Il s’agit du bloc Genesis, qui contenait les 50 premiers bitcoins créés. À partir de là, d’autres contributeurs vont peu à peu se joindre au projet.

Un an plus tard, le programmeur Laszlo Hanyecz va effectuer la première utilisation pour acheter un bien en utilisant le Bitcoin pour acheter deux pizzas de chez Papa John’s pour 10 000 bitcoins. Depuis sa création, Bitcoin reste en constante évolution et on peut dire que c’est la première crypto-monnaie totalement fonctionnelle à ce jour.

Ce que l’on peut retenir, c’est que de nombreuses tentatives ont eu lieu avant l’apparition et surtout, le fonctionnement du Bitcoin. Des expérimentations qui ont inspirées certaines orientations techniques voire idéologiques de cette création. Une diversité moins répandue qu’aujourd’hui, mais qui permet de faire des erreurs et d’en tirer les leçons nécessaires pour avancer.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires