Three Arrow Capital (3AC), un nouveau document confidentiel rendu public

Three Arrow Capital document confidentiel

Fuite d'un document confidentiel de chez Three Arrow Capital qui incrimine de nouveau les fondateurs

Le feuilleton Three Arrow Capital n’en finit plus. En effet, après la cavale des fondateurs ainsi que les accusations portées la semaine dernière par les avocats de l’entreprise qui défend les créanciers, un nouveau document confidentiel de 1000 pages vient d’être rendu public incriminant les dirigeants.

Le document confidentiel révèle une mauvaise gestion des fonds

La publication de ce document déposé auprès de la Haute Cour de Singapour, faisant suite à la procédure de liquidation en cours contre 3AC, a permis de mettre en lumière la mauvaise gestion des fonds de l’entreprise Three Arrow Capital par ses fondateurs.

Il est montré dans ce dossier que fonds spéculatif de crypto-monnaie basé à Singapour est endetté à hauteur de 3.5 milliards de dollars. En plus de ça, 3AC doit 2.36 milliards à un autre fond spéculatif Genesis Global Trading, soit 70% de ses dettes. Genesis est une filiale de Digital Currency Group possédant Grayscale ou encore Coindesk. L’entreprise responsable de la chute de 3AC est en défaut de paiement de 2.36 milliards, portant un coup à DCG qui assure aujourd’hui être solvable. 

Kyles Davies, l’un des deux cofondateurs de Three Arrows Capital a confirmé avoir demandé un prêt de 5000 Bitcoin à Genesis pour couvrir un appel de marge d’un autre créancier. Des questions se posent alors quant au réel modèle économique de l’entreprise. Certains émettent des soupçons à propos d’un modèle de Ponzi, hypothèse qui pourrait s’avérer véritable dû aux nombreuses zones d’ombre entourant l’enquête.

Des zones d’ombre inquiétantes entoure l’enquête de 3AC

D’après certains texte, il est montré que 3AC aurait menti depuis la mi-mai à ses créanciers quant à sa situation suite à la chute du LUNA. Dès le 11 mai, des prêteurs se seraient inquiétés par rapport à l’exposition et aux conséquences de ce crash, ce à quoi 3AC a répondu qu’il n’y avait « rien à craindre ».

D’autres documents révèlent que des investissements immobilier au nom de la femme et de l’enfant de Su Zhu, soit 2 résidences à Singapour ayant coûté 48.8 millions de dollars et 28.5 millions de dollars, auraient été achetés grâce à l’argent des créanciers. Celui-ci en aurait profité pour commander un yacht estimé à 50 millions de dollars qu’il a utilisé comme preuve de solvabilité face à ses créanciers

Pour couronner le tout, les deux cofondateurs Kyles Davies et Su Zhu se considèrent comme créancier de 3AC et réclame une compensation à leur propre entreprise.

La saga Three Arrows Capital ne cesse d’avoir de multiple rebondissement promettant une poursuite de l’affaire. Ces documents inquiètent les avocats des créanciers car la majorité des fonds encore détenus par la société sont en crypto ou en NFT. Des fonds qu’il est possible de blanchir assez facilement en connaissant les bonnes plateformes. Tout autant de raisons qui laissent penser que les fondateurs pourraient alors s’enfuir avec la caisse.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Jeune étudiant qui a commencé à s'impliquer dans l’écosystème crypto en février 2021, je compte me développer et survivre à ce bearmarket en vulgarisant l’actualité des cryptomonnaies permettant au plus grand nombre de s’y intéresser.

Articles similaires