Qu’est-ce que Venus (XVS) et à quoi ça sert ?

Protocole Venus Lending Borrowing

Le marché de la finance décentralisée ne cesse d’évoluer et le protocole Venus ainsi que son jeton le XVS font partie de cette évolution. Évoluant sur la blockchain BNB Smart Chain et permettant les prêts et les emprunts décentralisés, il reste un acteur incontournable de cet écosystème.

Afin de mieux comprendre les possibilités et le fonctionnement de cette plateforme, partons de suite à sa découverte.

Sommaire :

Présentation du protocole Venus

Né en 2020, le protocole Venus a été fondé par l’équipe derrière le projet Swipe et dispose d’une équipe dont l’identité des membres est connue publiquement. Comme la majorité des projets, la plateforme avance de façon décentralisée grâce au caractère open-source du développement, ce qui permet également à d’autres utilisateurs qui souhaitent rester anonymes de contribuer au développement.

L’objectif de Venus est de permettre à n’importe qui de pouvoir prêter ou emprunter de la cryptomonnaie, sans aucune restriction. C’est ce que l’on appelle couramment le lending et borrowing dans le jargon de la DeFi.

Pour cela, ils mettent en relation des prêteurs, qui vont prêter et obtenir des intérêts et des emprunteurs qui vont payer les intérêts, le tout sur la blockchain BNB Smart Chain afin de bénéficier des performances et de la transparence de celle-ci.

Ce système permet donc d’offrir une alternative au système financier traditionnel grâce aux contrats intelligents car il fonctionne sans aucun tiers de confiance. De plus, la plateforme fonctionne de façon permanente à contrario des systèmes traditionnels. Un combo qui fonctionne et qui permet à Vénus de se placer en seconde position en termes de valorisation, juste derrière PancakeSwap.

Des prêts et des emprunts sans intermédiaires

Lorsque vous allez prêter des cryptomonnaies, vous allez générer un rendement annuel en pourcentage,(APY). Ce rendement va varier en fonction de la crypto monnaie et de l’utilisation de l’utilisation de la pool de liquidité. En tout logique, plus une cryptomonnaie est demandée, plus ses taux d’intérêts seront élevés.

Par exemple, si vous prêtez 1000$ au protocole avec 12% d’APY, vous allez obtenir 120$ d’intérêt en 1 an, soit un solde total de 1120$.

Quand vous allez prêtez la crypto-monnaie, elle sera envoyée dans un smart-contract qui va gérer ces fonds en autonomie. En contrepartie, vous allez recevoir des jetons “v” en tant que preuve de dépôt. Si vous déposez des USDT, vous allez recevoir des vUSDT à la hauteur de votre dépôt qui seront utilisable et échangeable dans les différents protocoles DeFi qui les supportent.

En tant qu’emprunteur, vous allez également déposer de la crypto-monnaie en tant que garantie pour couvrir votre emprunt. Cette garantie que l’on appelle aussi collatéral est généralement comprise entre 60% et 80%. Cela signifie que pour 100$ déposés, vous ne pourrez emprunter que 60$ à 80$ maximum. Cette mécanique à pour objectif de vous inciter à rembourser votre emprunt.

Taux prêts emprunts Venus
Aperçu des taux de prêts et emprunts sur la plateforme Venus

Enfin, vous allez payer des intérêts sur votre emprunt qui vont dépendre du taux d’utilisation de la pool de liquidité. Ce sont ces intérêts qui vont permettre de rémunérer les utilisateurs qui prêtent leurs crypto-monnaies ainsi que Vénus.

L’avantage de ce type de plateforme comme Vénus, c’est que les prêts et les emprunts ne dépendent d’aucune entité centralisée. Ce sont les contrats intelligents et la blockchain qui servent d’intermédiaires et qui sont totalement décentralisées.

La crypto-monnaie XVS et ses utilités

Dans l’écosystème Venus, le XVS est un token BEP-20 et ce que l’on appelle le jeton de gouvernance. Il va permettre aux détenteurs de ce jeton de prendre part aux grandes décisions du protocole et de ses évolutions. Il permet également à son propriétaire de déléguer des droits de vote à n’importe quelle adresse. En fonction de la quantité de token que vous allez détenir, votre pouvoir de vote sera plus ou moins élevé.

Ce qui rend la cryptomonnaie XVS particulièrement intéressante, c’est que les membres impliqués autour du projet (fondateurs, développeurs ou autre) n’ont bénéficié d’aucune allocation de jetons. Il n’y a pas non plus eu de prévente ou de vente privée. De ce fait, la gouvernance est entièrement contrôlée par les membres de la communauté.

Pour les emprunteurs, le XVS peut aussi être utilisé en tant que collatéral pour réaliser un emprunt. Néanmoins, il faudra être attentif aux excès de volatilité afin de ne pas se faire liquider.

Mais ce n’est pas tout, il permet aussi de bénéficier d’un rendement attractif, 19.1% grâce au staking. Pour cela, il faut bloquer vos jetons dans un contrat et attendre patiemment pour obtenir des récompenses.

Staking XVS
Aperçu du Vault XVS pour staker ses jetons et obtenir des intérêts

En ce qui concerne sa quantité, il est limité à une offre maximale de 30 millions d’unités, ce qui n’en fait pas une crypto-monnaie inflationniste comme la majorité de celles présentes dans l’écosystème.

Comment conserver sa cryptomonnaie XVS en sécurité ?

En tant que jeton BEP-20, de nombreux portefeuilles crypto comme MetaMask, SafePal ou encore TrustWallet peuvent vous permettre de conserver ce jeton de façon non-custodial. Néanmoins, la façon la plus sécurisée de conserver vos XVS reste l’utilisation d’un portefeuille matériel comme Ledger.

Si vous préférez utiliser les plateformes plus centralisée, vous pouvez utiliser des plateformes comme Binance, Kucoin ou encore Coinex qui sont réputées comme fiables.

Enfin, il faudra être attentif lors de l’envoi du jeton et que la blockchain de destination soit bien la BNB Smart Chain et non une autre blockchain alternative.

Le VAI, un stablecoin crypto-collatéralisé

Pour tenter d’assurer une certaine décentralisation au sein du protocole et celui de la DeFi, Venus à créer son propre stablecoin crypto-collatéralisé, le VAI. Son objectif est d’avoir une corrélation parfaite à 1:1 avec le dollar.

A la différences des stablecoins comme l’USDTUSDC ou encore le BUSD, aucune société n’assure la collatéralisation du VAI. Celle-ci est faite exclusivement par le protocole Venus grâce aux crypto-monnaies qui sont déposées. Quand une personne emprunte des VAI, il met en collatéral ses cryptomonnaies et va créer de nouveaux VAI. A contrario, quand il va rembourser son emprunt en VAI, les jetons seront simplement détruits.

L’intérêt principal du VAI est que la création des jetons est sans frais contrairement à un emprunt qui va coûter de l’argent. De plus, il est possible de staker ses VAI pour obtenir des intérêts en XVS.

Le VRT (Venus Reward Token), jeton de récompense

Le VRT est un token qui a vu le jour le 15 Mai 2021 par le biais d’un airdrop à ses utilisateurs. Son principal objectif est de remplacer le XVS dans la distribution des récompenses et permettre de réduire l’inflation de celui-ci. Néanmoins, il n’est pas encore possible de se servir de ce jeton en tant que collatéral pour faire un emprunt.

Du côté des utilisations, voici quelques exemples :

  • Générer des intérêts sur les frais de Venus
  • Utilisation sous forme de collatéral pour les prêts (bientôt)
  • Participer à la loterie
  • Acheter et vendre les NFT d e la collection Venus
  • Obtenir des récompenses via le processus de staking

De nombreuses utilités en termes de récompenses mais finalement peu d’intérêt de conserver ce jeton sur le long terme. Notez également que le VRT va être retiré du marché aux alentours du 15 Mai 2023. Il vous reste donc quelques mois pour swap vos VRT en XVS.

Venus (XVS) est-il fiable et sécurisé ?

Malgré une manipulation du prix du jeton de gouvernance (XVS) le 18 Mai 2021 ayant entraîné plusieurs centaines de milliers de dollars de liquidation, le protocole n’a subi aucun hack et aucune vulnérabilité ne semble à ce jour présente dans le code source.

L’audit de sécurité réalisé par l’entreprise Certik permet d’apporter une dose de sécurité supplémentaire et les failles mineures trouvées lors de cet audit ont été corrigées.

On peut donc considérer que le code informatique est relativement fiable et sécurisé de part son ancienneté. De plus, avec plus de 700 millions de TVL (total value locked), on peut imaginer que si une personne malveillante avait découvert une vulnérabilité, elle aurait été exploitée.

Néanmoins, il faut rester conscient qu’aucun programme informatique n’est infaillible et que la DeFi reste risquée. De plus, réaliser un emprunt vous expose à des risques de liquidation qu’il ne faut pas oublier ou négliger.

Conclusion et avis

En soi, Venus ne révolutionne pas le secteur de la DeFi ni le système de prêt et d’emprunt. Malgré tout, la plateforme se dote d’une interface claire et intuitive, ce qui rend facile d’accès pour un bon nombre d’utilisateurs. C’est une alternative disponible sur la BNB Smart Chain qui mérite d’être pleinement explorée. Son ancienneté dans le domaine et la capitalisation de sa TVL en font un acteur. relativement sûr.

Les jetons XVS, VAI et VRT issues du protocole vous permettront d’obtenir des rendements supplémentaires en plus de la possibilité d’être utilisé en tant que collatéral pour vous permettre d’emprunter un large panel d’actifs numériques.

Alors que le monde d’avant était gouverné par les banques, des alternatives décentralisées comme Vénus permettent de redistribuer les cartes.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Auteur

Tombé dans la marmite crypto en 2017 et en commençant l'aventure avec le mining, je n'ai jamais quitté le navire, même pendant le bear market qui m'a permis de découvrir de nombreux domaines. Avec pour objectif de démocratiser la crypto et de gagner 10 000$ en ne partant de rien, je m'efforce de vous donner les meilleures stratégies ainsi que des tips et des bons plans autour de la crypto. Que ce soit les débutants ainsi que les expérimentés, n'hésitez pas à me contacter sur Twitter, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Articles similaires